ÊTRE LUTHIER EN PROVINCE

Dans une ville comme Metz, le rôle du luthier est de répondre à une diversité de tâches afin d’assurer les soins nécessaires et la mise au point des instruments à cordes qui lui sont confiés. L’homme de l’art doit à la fois être un créateur, un restaurateur et un expert. Sa fonction en province est loin d’être négligeable.

Le luthier voit passer dans son atelier des élèves comme des artistes avec des instruments de valeurs inégales. ll est à la fois le confident et le médecin de leur instrument dont il connait les réactions et les caprices. Le parc instrumental de l’orchestre de la région, des conservatoires, des écoles de musique ont besoin fréquemment de ses interventions. Il fournit les conseils et les recommandations sur la manière d’entretenir le violon, l’alto, le violoncelle et la contrebasse afin d’éviter bien des méfaits : décollage, vernis abimé, chevalet déformé, chevilles bloquées. 

 Le luthier ne peut être que très proche des musiciens qui fréquentent son atelier. Dans la pratique de son art, sa compétence se transmet de musicien à musicien. La vie d’un luthier en province a ses exigences avec la multitude d’interventions pour redonner vie aux instruments. 

 Contrôle des épaisseurs de la table.                                                                                                                Outillage pour le placement de l'âme

IMG_1762

IMG_1821