Une opération délicate consistant à adapter sur un manche neuf, au moyen d'une enture, une tête qui mérite d'être conservée. 

Il faut faire l'ablation du vieux manche au ras du chevillier, et dans chacune des joues du chevillier à l'intérieur de la mortaise, une entaille s'arrêtant carrément au milieu du deuxième trou et se termiant à zéro au bas de cette mortaise.

(extrait de l'ouvrage d'Auguste Tolbecque " l'Art du Luthier ")

IMG_1852

 

IMG_1854   

Opération exécutée dans notre atelier